Des parts en voyage

Un peu de musique…

« Les heures, les minutes, les secondes coulent, glissent, et disparaissent en tourbillonnant, aspirées par le ballet aquatique qui se déroule devant mes yeux. »
Quel poète, je fais moi des fois…
IMG_0568
« La Loire, fleuve majestueux, charrie une eau boueuse, chargée de bois morts, et d’une mousse blanchâtre. Je suis posé. »
Non, mais franchement, j’ai dû rater une carrière moi…Créer une églogue à quelques jours de mon départ, quel romantique cet homme !
IMG_0571
« Arion est derrière moi.
Impassible. »
Bon, à la fois c’est un bout de ferraille…

DSC02309
Je vais partir.
J’ai prêt, pardon, je suis prêt.
Ça me grattouille, ça me chatouille, ça me démange maintenant.
IMG_0219
J’absorbe depuis quelques jours tout ce que je peux.
Je prends part à tout.
C’est rigolo, une vraie petite éponge le Pascal.
Je me nourris de lumière (ah oui, ça se mange la lumière ?), de couleurs (même la couleur caca d’oie ça se mange ?), d’échanges, de paroles, d’attentions – Bon alors-là, c’est du délire total de manger ça !
DSC01923
Le départ approchant, je prends la mesure de ce que je laisse derrière.
J’en suis conscient, et c’est bien.
C’est bien, bien, bien, bien.
Toujours regarder le verre de « Romanée-conti » 1945 à moitié plein.
Toujours.
Je laisse tant de choses derrière, mais j’en amène tant d’autres  – 25 kg environ et une petite œuvre unique (un pin’s) réalisée par cet artiste.
IMG_0771
Je laisse ainsi ma famille, mes amis, « mes » athlètes, mes bocaux de viscères de chats, mais je prends aussi « des parts d’eux…Gérard. »

Des parts en voyage, départ en voyage, des parts de voyage, départ pour le voyage, des parts pour le voyage.

tarn
« Le soleil darde de ses généreux rayons, les timides badauds qui se oignent de lumière en bord de fleuve. Le printemps est bientôt là ! »
Non, mais là sérieux, cette phrase mérite un prix tellement elle est poétique, vous ne trouvez pas ?

Dernièrement, je me suis posé la question de savoir quel(s) livre(s) j’allais prendre (lire « porter ») avec moi pendant ce voyage. J’avais pensé à une liseuse, mais je doute fort qu’une femme veuille m’accompagner et me lire un livre chaque soir.
Donc, j’ai décidé de ne prendre qu’UN livre: « Oui-Oui dépèce un chat à la tronçonneuse », et ça sera tout simplement celui-ci:

Capture d’écran 2015-03-13 à 10.38.47
« Assez vu. La vision s’est rencontrée à tous les airs.
Assez eu. Rumeurs des villes, le soir, et au soleil, et toujours.
Assez connu. Les arrêts de la vie. – Ô Rumeurs et Visions !
Départ dans l’affection et le bruit neufs ! »
Arthur Rimbaud, Illuminations

Allez, ceci est l’antépénultième billet dans la catégorie « Le Avant » avant de partir « rejoindre mon fils à la force de mes mollets » comme le dit la journaliste sur l’article très sympa qu’elle a écrit.
11038477_891345390925588_669638234805431969_o

Publicités

2 réflexions sur “ Des parts en voyage ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s