La loi de mon physique

Le cyclo-randonneur ( moi) ne s’est pas préparé physiquement (frimeur), « j’ai déjà une bonne condition physique » (hâbleur).

C’est par ces mots que la journaliste me décrivait, il y a un tout juste une semaine.
Capture d’écran 2015-03-17 à 07.33.54Capture d’écran 2015-03-17 à 07.33.54Capture d’écran 2015-03-17 à 07.33.54Capture d’écran 2015-03-17 à 07.33.54Capture d’écran 2015-03-17 à 07.33.54
C’est vrai, j’ai une bonne condition physique pour un jeune homme de 46,5 printemps (vantard).
Disons, que j’ai une condition physique supérieure à la moyenne française (fanfaron), et sachant que le Français moyen n’en rame pas une, je n’ai qu’un faible mérite (baratineur).
Je le revendique (crâneur).
Capture d’écran 2015-03-16 à 19.30.32
C’est juste que je n’ai plus beaucoup de cheveux là, là, là, et là, que mes poils blanchissent là, là, là, et là, ah non pas là, mais plus là, que j’entends de moins en moins bien ça, ça, et ça, que je me lève dix fois la nuit pour aller marquer mon territoire là-bas, là-bas, et là-bas, que je ride là, là, et là, que je me raidis par forcément où je le souhaiterais, que je fatigue plus rapidement après trois jours à plus de 8h de sport, que j’ai des maux divers là, là, là, là, et là aussi.
Capture d’écran 2015-03-16 à 19.15.40
Pendant très longtemps, j’ai abusé avec grand plaisir de mon corps, courant « beaucoup » et « vite » et pendant « longtemps ».
Il y a une semaine, je me sentais fort, confiant, et prêt, et non pas fiant, confiêt, et pront.
Capture d’écran 2015-03-16 à 19.16.04
Et puis, l’article est sorti…
Capture d’écran 2015-03-17 à 07.36.11
J’ai alors eu le sentiment quelque part en République Haïtienne (où je suis beaucoup lu) dans une petite maison reculée perdue au fin fond de l’île aux forêts verdoyantes, une cérémonie avait dû se tenir. On avait dû abondement piquer d’aiguilles là, là, et là, ma grossière représentation en raphia.
J’ai toujours été étonné du nombre, fort heureusement faible, de personnes qui pouvaient me haïr/jalouser sans me connaitre.
Capture d’écran 2015-03-16 à 19.17.26
Ainsi, c’est d’abord mon genou qui a commencé à me « titiller ».
Une gêne sourde, un truc bizarre, un truc de vieux.
Capture d’écran 2015-03-16 à 19.18.43
Et depuis ce weekend, c’est un rhume carabiné qui pompe mon énergie de cyclo.
Je suis las, las, et las.

Capture d’écran 2015-03-16 à 19.51.22
Pour en rajouter, mes nuits sont pétries de cauchemars.
Tantôt, j’ai oublié ce truc hyper important, des fois même c’est deux trucs !
Tantôt, je viens de perdre ce machin vital, genre ma prothèse de hanche ou mon doudou.
Tantôt j’ai laissé ce bidule essentiel brûler dans la casserole.
Tantôt j’ai adopté douze chats.

C’est l’hallali tralala, la curée dans mes pensées.

Je me roule dans les doutes comme des « doubitchous » sous des aisselles.
Suis-je prêt physiquement ?
Bah, pour le commun des mortels : oui !
Bah, pour moi : non !
Pourtant, je me suis entrainé, j’ai couru après le temps, couru après les autres, couru avec les autres, couru derrière les filles, couru derrière les chats avec un pic à glace, j’ai roulé avec mon petit vélo, fait des exercices pour travailler tous mes muscles.
J’ai tout le matériel du parfait cyclo.
J’ai planifié au plus prêt.
Capture d’écran 2015-03-17 à 07.41.42

En fait, je suis tellement prêt que j’ai le sentiment de ne pas l’être.

Publicités

13 réflexions sur “ La loi de mon physique ”

    1. Voila plus que 48h avant le grand départ pour 7000 kms a traverser les pays, a user les pneus la chaîne les freins les cuissards et surtout les mollets. tout ca sans assistance.
      Le tour de France n est que pacotille a côté.
      Tu vas revenir affûté et donc super performant en course a pied.
      Je te souhaite un bon voyage pascal et encore merci de m avoir soutenu dans les moments difficiles que j ai pu traverser.
      Plus qu’ un ami, un frère 😉
      Bonne route

      J'aime

  1. dimanche matin comme beaucoup d athlete je serais à Saran ,on aura 1 pensée pour toi ,tu aurais pu partir du stade C besson 😉 bon voyage ,je suis sur que tu es pret !!!!!!!!!!!!!!à bientôt

    J'aime

  2. Pascal
    Comme tu le sais je ne serai malheureusement pas là pour ton départ dimanche matin mais j aurais bien évidemment une grosse pensée pour toi.
    Ton périple suscite un mental d acier qui sera mis à rude épreuve durant les kilomètres a parcourir mais tu es tellement fort mentalement que tu vaincra ces moments difficiles
    Bien sur tu auras des moments de joie et des vues sur des paysages magnifique s
    Je t accompagnerai demain soir autour de boissons hallucinogènes.
    Bon voyage

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s