JSMF – DUNAFOLDVAR- PALIC

Bon deux choses, il va falloir que je me protège du soleil désormais, j’ai les jambes et les bras en feu ce soir…mais bon, une belle journée à nouveau.
Vraiment belle.
La météo, la météo c’est ce qui détermine tout.
C’est tout de même plus agréable de faire du vélo sous le soleil (et avec un vent de côté en plus) en t-shirt et en short. Bientôt, je vais faire du vélo tout nu (photo sur demande).
Bien agréable de prendre mon diner dehors sans kway ni moonboots.

Voilà donc trois semaines que j’ai quitté la Place de Loire à Orléans. Je suis désormais en Serbie, à Palic pour être précis – presque 2500 km de parcourus.
La langue, le Serbien, le Serbois, le Serbais, le Serbe est encore moins compréhensible que le Hongrais, le Hongre, le Hongran, le Hongrien, le Hongrois, dans la mesure où c’est l’alphabet cyrillique qui est utilisé (mais bon il y a aussi des lettres « normales » ). Enfin, comme je n’ai rien à écrire, ça tombe bien.
En revanche, j’ai changé de monnaie et comme une buse, j’ai retiré une somme ridiculeusement large pour la petite semaine que je compte passer dans ce septième pays.
Ridiculeusement large oui au point où il va falloir que je change mes dinars en euros !
J’ai le porte-monnaie plein de Dinars : super !
Ce soir, je me suis posé dans un camping pour la nuit pour 2,8 euros, ce qui fait que je me suis offert une énorme pizza pour 3,5 euros pour le diner.

Hier, je vous avais annoncé que j’avais traversé le Cher, aujourd’hui ce fut la Beauce !
Plat, plat, morne plaine.
Terriblement ennuyant pendant les 124 km du jour. Mais bon, entre deux pensées et pour passer le temps (quand je ne chante pas comme un débile), je me mets un Podcast ou de la musique dans les oreilles.
Enfin, je fais ça sur les petites routes ou sur les pistes cyclables hein ! Sur l’autoroute, je porte mon gilet jaune et PAS DE MUSIQUE sur la voie de gauche !

Autant, la veille, j’avais été tout seul toute la journée, autant aujourd’hui ce fut riche en rencontres.

Ainsi, alors que  je m’apprêtais à me poser pour la pause-déjeuner, j’arrive dans la ville de Kiskunhalas. Jusque-là rien de particulier, sauf que je trouve qu’il y a beaucoup de voitures de garées et qu’il semble avoir une petite fête. Ni une ni deux, je pose mon char, et je vais trainer au milieu des locaux qui mangent une sorte de soupe dans la joie et la bonne humeur. Il y a de nombreuses tentes numérotées sous lesquelles on se nourrit donc. Curieux, je me laisser porter et je vais assister à une danse locale fort sympathique. A la fin, je décide alors de me lancer dans un PoGo histoire de voir si on va me suivre. Cela dure environ 20 secondes puisque je suis plaqué au sol par un Hongrois de grande taille. Nooooon, je blague hein, je danse aussi mal que je chante, je n’aurais pas tenté une telle chose : aventurier, mais pas courageux le Pascal !

Bref, tenant à savoir ce qui se passe vraiment, je tape l’inscrute au milieu d’une tablée. Je jette mon fameux « Ingolo ? » (ou bien un truc dans le genre) et immédiatement une demoiselle me parle en Anglais. Il ne faut pas longtemps avant que je ne sois assis moi aussi avec une soupe devant moi et un verre de Palinka, enfin un shot de Palinka – alcool de fruits, semble-t-il, qui sert à nettoyer l’argenterie, cautériser les plaies, soigner les bébés anémiés, démarrer les tondeuses, et éventuellement réchauffer les corps. Car vous voyez je ne bois pas, alors quand on me propose de boire cet alcool fort alors qu’il fait chaud et que j’ai le ventre vide, je me vois déjà danser nu sur les tables, ou pire me battre avec tout le monde après avoir copieusement vomi.  Cependant, poli, je goutte à ce breuvage qui a l’apparence de l’eau. L’apparence uniquement. Fichtre, ça m’a guéri l’oreille, les genoux, et je me suis trouvé à parler super bien le Hongrois.
Bon, j’ai mangé la soupe, un goulash, puisque j’ai appris qu’il s’agissait du festival du Goulash. Cool. J’ai ainsi mangé, bu de l’eau gazeuse, et papoté au milieu des locaux. Mon interprète du jour avant de me quitter m’a dit alors que je ne finaissais pas ma Palinka qu’elle en avait pris déjà 5 ! Fuck it ! Elle m’a doublé en voiture plus tard…en klaxonnant joyeusement.
Bon, je me suis tout de même assuré que j’insultais tout le monde avant de partir en zigzaguant : c’est pas ma faute, c’est la Palinka !

Je n’étais qu’à 40 km de la frontière et j’y suis arrivé vers 16h. J’ai dépensé mes derniers forints et passé la frontière super heureux de changer de pays, de langue, et de monnaie. Premier coup de tampon sur mon passport. Trop rigolo. En revanche la douanière Serbe m’a longuement dévisagé avant de me rendre mon document. La barbe a dû lui faire peur puis quand elle a vu le vélo, elle n’a pas insisté. Voilà, j’étais en Serbovie, Serbonnie, Serbie.

Arrivé à ma destination du jour, Subotica, je me suis posé un long moment sur la place centrale à boire mon breuvage du jour (un cidre de poire) et à tenter de communiquer avec un vieux, un couple de vieux, et un couple de jeunes.
Je change de sujet, mais je tiens à dire que depuis mon départ je me sers de deux applications vraiment géniales : maps.me et Google translate. Cette dernière m’a ainsi permise d’échanger quand l’anglais ne servait à rien.

Voilà, suite à ces discussions, on m’a orienté vers le petit camping où je me trouve ce soir. J’ai terminé ma « Pizza sa skoljkama » – pas de menus en anglais, et j’ai prié que le serveur ne m’apporte pas des vagins de poules en vinaigrette ou des culs de babouins grillés.

Demain, je continue vers le Sud, je compte faire un peu moins de kilomètres pendant ces deux prochains jours. Ça sera donc Novi Sad demain soir (en passant par Backa Topola et Vrbas) et Belgrade ensuite – fais suer, car je n’ai pas de nouvelles pour mes demandes d’hébergement dans cette ville.
Merci pour vos commentaires.
Désormais, j’essaye d’y répondre vous avez vu ? A la prochaine fois.

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

Publicités

16 réflexions sur “ JSMF – DUNAFOLDVAR- PALIC ”

  1. Merci pour tous ces commentaires de toutes sortes.
    Cela met de la joie au cœur – pendant que nous, nous rampons péniblement……
    J’espère que le joli couple bronze bien, eux aussi !!!!
    Bisous à vous 3

    J'aime

  2. Ah ouais pas mal le bronzage du cycliste ! Merci pour le partage de tes aventures, toujours beaucoup de plaisir à les lire ! ce matin j’ai fait les 10 kms des foulées Orléannaise… bon j’ai pris mon temps comme d’hab !! 🙂 après tout l’important c’est de participer….tu sais j’me dis toujours ca moi…:-)
    Bise Pif.

    J'aime

  3. Salut Pascal, merci pour ta bonne humeur, et pour les bons moments passés à te lire, et à commenter ton aventure avec notre ami Julien, toujours pressé de découvrir ton nouveau compte-rendu, nous pensons à toi, et te souhaitons bon courage, à demain, fifiiiiii….. .

    J'aime

  4. Un peau rouge à Palic?
    Merci pour le partage et de la joie et des rencontres, tu les rends tangibles ! Saisissantes.
    Faut pas croire, nous aussi on a nos petits bonheurs, des riens du tout, routiniers, immobiles…tiens, j’en partage un, grâce à toi : savourer le bref instant plein de mystère que met le globe à se décentrer dans Google Earth, temps de jonction de ton étape du jour… suspens… suspens… « jusqu’où ça va virer aujourd’hui » ? Ahhhh la magie d’une photo satellite… elle est belle notre planète bleue !
    Un dernier partage, via une autre (Autre devrais-je dire, au vu de la Dame) : « On voyage pour contempler; tout voyage est une contemplation mouvante », M. YOURCENAR

    J'aime

      1. oh oui, j’imagine aisément que tu en as plein les yeux, grands ouverts !
        ESPERER et NE PAS S’INQUIETER…? je note… tu parles d’un combat
        Plein ciel bleu hic et nunc…les bourgeons ont éclos, les arbres verdissent (ou rougissent, c’est selon ! )
        Et toi tu as le maillot jaune !

        J'aime

      2. pas très diplomate d’insinuer que je suis daltonienne ! (en vrai, je suis amblyope, cela aurait pu dégénérer au strabisme, paraît, si si !)
        la même tenue… ton côté super héros ! A une ou deux différences près : on ne les voit jamais manger…… ni faire pipi ! (par pitié, n’y vois aucune suggestion de ma part ! )
        il faudra que tu nous parles lessive un de ces 4 !

        J'aime

  5. jolie le bronzage….comme tout bon cycliste, j’imagine dans 2 mois, vanille chocolat. l’avant dernière photo on se croirait a disneyland paris!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s