JSMF – PALIC – NOVI SAD

Je vous ai déjà dit à nombreuses reprises combien mes nuits étaient mouvementées (lire: courtes et faites de réveils multiples.)
Néanmoins, depuis quelques jours, j’arrivais à faire des nuits que je qualifierais de « correctes »…jusqu’à hier soir.
Posé dans le camping, j’avais rejoint ma tente (j’étais seul dans ce micro camping) vers 23h après avoir longuement écrit.
Je m’étais endormi comme une masse en rêvant de chats pendus, de supporters de foot sans équipes, de corps de femmes couverts de chocolat, bref je m’étais endormi en faisant des rêves normaux quoi !
Puis, vers 3h31 (j’ai regardé l’heure à ce moment précis), j’ai été réveillé par des activités à côté de ma tente.
Par activité, il faut comprendre : BRUITS – à savoir : musique à fond, crissements de pneus, claquements de portières, échanges en langues inconnues, et en ajoutant aussi des phares éclairant ma tente. Dans un rêve cela aurait normal, sauf qu’à ce moment ce n’était pas dans un rêve. It was real !
Purée mon sang n’a alors fait qu’un tour. Immédiatement j’ai commencé à me dire que les types, parlant fort, riant fort, sans doute imbibés de Palinka trafiquée, allaient venir s’amuser avec moi, histoire de terminer leur samedi soir dans la rigolade.
Noooon !
Pas moi !
Mon esprit fertile m’imaginant dans un mauvais film américain, où j’allais terminer dans un port/hangar battu à mort…j’ai réfléchi à la façon dont j’allais pouvoir me défendre. Mon premier réflexe fut donc de m’enfoncer dans mon duvet et de fermer les yeux très fort, ce qui face à une bonne dizaine de personnes armées jusqu’aux dents (ça c’est mon esprit fertile à ce moment) avait autant d’effet que si j’avais tenté de me protéger de la pluie avec du papier crêpon ou bien d’uriner copieusement dans un instrument à cordes (au choix). Puis, j’ai réfléchi alors aux armes que j’avais à ma disposition : un coupe-ongle, une carte de la Serbie, un rouleau de papier toilettes, et du baume pour les lèvres !
Super !
Peut-être que si je récitais un poème de Rimbaud…Rimbaud I, II, et III même ! 🙂
Bref, les quinze minutes ont duré une éternité et tout mes sens sont restés en éveil pendany cet instant, guettant un éventuel dérapage avec MOI comme acteur principal. Inutile de dire que j’ai été content de les entendre partir à fond et en faisant de jolis dérapages. J’ai vomi.
Bonjour pour se rendormir après ça ! J’ai eu peur quand même un peu, hein !
Samedi + alcool + Serbes + nuit = comportement pas très fin…

Sinon, je suis actuellement posé dans une Auberge de jeunesse à Novi Sad… Je suis tout seul dans le dortoir de 5 (et mon bordel est partout).
C’est propre, neuf, et pas cher.
Je sais, je sais, je ne suis pas jeune pour me retrouver dans une auberge de jeunesse, mais comme la chaude journée s’est terminée par des pluies d’orages, je me suis autorisé une pause au chaud et au sec. La personne à l’acceuil était charmante et généreuse, et j’ai passé une très bonne soirée avec lui et son amie Russe – ils m’ont donné des œufs, du fromage frais, une espèce de sauce aux poivrons et paprika, et des crêpes (une tuerie ces crêpes !), même si j’aurais préféré du foie gras, un Sauternes, et des filles nues.

Vraiment, les rencontres furent nombreuses aujourd’hui au même titre que les coucous (ou plutôt les « boubakatonakitienapagranchoz ») – les gens sont curieux et sympas et les conseils multiples et avisés. J’adore et je m’en nourris.
C’était Pâques en plus !
Oui oui, Pâques pour les Orthodoxes. Je fête dont deux fois les fêtes Pascales ! Re-oeufs, re-chocolat, et re-cloches.
C’est pas super ça ?
Demain, c’est donc re-Lundi de Pâques.

Sur le front du vélo, comme j’ai eu le vent fort dans le dos toute la route (trop de la balle ça, oh ouiiiii), j’ai pu abattre les chats les kilomètres à la moyenne de 24 km/h : un record ! Du coup, ma première pause fut pour un café à Backa Topola où je me suis tapé l’incruste (encore une fois). J’ai ainsi discuté avec un Albanais et obtenu plein de petites infos bien utiles. Ce dernier m’a payé le café en plus ! Enfin, le café, le truc noirâtre que j’ai bu. Heureusement, oui heureusement que j’ai pris du sucre avec, sinon je serais mort dans d’horribles souffrances ou alors j’aurais vomi, je pense !
Encore une expérience…
Plus tard, j’ai fait ma longue pause de mi-journée à Srbobran (je ne suis pas passé à Vrbas sur le conseil de mon ami Albanois, Albanien, Alballois, ou Albanais) où là, après mon déjeuner, je n’ai cessé d’être interpellé.
C’est même ainsi que j’ai obtenu l’adresse de l’auberge de jeunesse où je me trouve à cette heure.
Le fait d’avoir fait 115 km très rapidement m’a donné du temps pour me poser souvent, longtemps et même de visiter un peu Novi Sad.
Demain, j’ai une centaine de kilomètres le long du Danube jusqu’à Belgrade où je suis hébergé en Warmshower. J’espère y faire une petite lessive, car je porte les mêmes fringues depuis Linz.
Ah dernière chose, j’ai oublié de vous dire qu’hier au festival du Goulash, j’avais été pris en photo par un journaliste pour leur feuille de choux local qui a trouvé original qu’un français en route pour Dubaï s’arrête au festival du Goulash. Hey oh, je n’allais pas rater ça quand même ! Non mais…

Bon, comme à chaque fois, je n’ai pas le courage de me relire, j’espère qu’il n’y a pas trop de fautes de français…Allez quelques photos.

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

Publicités

14 réflexions sur “ JSMF – PALIC – NOVI SAD ”

  1. Salut pascal
    TOn vélo à déjà parcours beaucoup de km a la force de tes mollets et tu n arrive pas a dormir c est inquiétant de ne pas être fatigué
    Je blague 😄
    comme tu peux le constater mon nom a changer je me surnomme lance comme me la dit un certain Bernard hinault que j ai rencontrer ce week-end sur Paris Roubaix et qui m’a pris pour lance Armstrong
    J étais mort de rire et du coup mon surnom est lance maintenant.
    Tu as tjs des histoires a raconté sur tes journées bien remplie et je pense que vu tes qualités d écrivain tu pourras a la fin de ton périple écrire un livre 😄
    Bonne route champion

    J'aime

      1. pareil : onctueuse, goûtue avec une pointe d’amertume En vente les les bons hypers de Fleury ! Pas la peine d’en bourrer tes sacoches !

        J'aime

  2. Merci Pascal pour ces recits d’aventure et de cours de geographie.J’adore tes photos.Continue de nous faire rever, comme disais un patre grec, moi qui ne reve plus souvent.Allez courage.Bises

    J'aime

  3. Rimbaud… hier au salon du livre de Beaugency je suis tombée sur une de ses phrases, je partage : « l’homme est un voleur de feu de l’humanité des animaux »
    A croire que n’est pas bon voleur qui veut et que le samedi soir laisse davantage de place à la part animale. Vérité universelle ? Si oui, prévoir un lieu de repos sûr le samedi soir ?
    Heureusement, ton imagination a été plus fertile que la leur ! Espérer, ne pas s’inquiéter. Pfffffffff
    Turner, peintre anglais, pour mieux peindre la tempête n’hésitait pas à s’attacher au mât du bateau !
    je compatis pour le réveil.
    belle journée bleue encore ( cette couleur domine dans les photos, et même les mots cf les œufs du coucou, au passage , il est quand même gonflé, le seul à ne pas construire son nid lui-même… j’aime bien la photo qui rend tangible le vent, grâce à ton maillot jaune)

    J'aime

  4. The Serbes have their own alcohol, it is called Slivovic, like Palinka, but made from plums, no weekend without heavy drinking….not very enjoyable, except you have been partying and drinking with them….
    Hope there are no ghosts in the youth hostel haunting you tonight…
    Laku noć. Bon nuit
    I’m very curious about Belgrad, I remember beautiful old fashioned bohemian cafés with delicious pastries….sound like a dream of a long forgotten time….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s