JSMF – ANTALYA – EPISODE 2

La nature m’a doté d’un organe qui m’attire tous les regards quand je suis en cuissard de cycliste dans la rue. Le cuissard, vous savez le truc moulant avec la couche culotte qui laisse penser que vous avez un petit écureuil ou un hamster entre les cuisses.
Pour ma part quand j’en porte un (tous les jours depuis 6 semaines), ça ne rate pas, on ne peut l’ignorer, les regards glissent imperceptiblement de mon torse svelte et blanc comme de la farine T212, à la partie inférieure de mon anatomie.
Vous l’avez tous compris, je veux parler de mes cuisses et surtout de mes mollets.
A quoi d’autres pensiez-vous, non mais sans blague !
En revanche la nature m’a aussi doté d’une tête chauve, d’une taille de nain de jardin, d’un humour douteux , d’une intelligence moyenne pour la saison, d’un pessimisme/optimisme pesant le soir au coin du feu, d’un amour inconditionnel pour le chocolat, d’une haine profonde pour : les chats (animaux dédaigneux au possible et inutile), les supporters de foot (animaux décérébrés au possible et inutiles) les petits vieux qui font leurs courses à 18h30 (vieux animaux inutiles), et d’une terrible propension à faire des fautes d’orthographe et de grammaire quand j’écris des billets blog.
A côté de ça, pour le reste ça va.
J’arrive à me supporter au quotidien.

Aujourd’hui, jour de repos à Antalya, je n’ai pas touché au vélo. Si je dis que je n’ai pas touché au vélo, cela ne veut pas dire que je n’y ai pas pensé. En fait, j’ai pensé qu’à ça, mais avant,  je suis allé faire un ball-trap, puis un bowling,  j’ai terminé mon  puzzle du Gröenland au 1/5e, et j’ai cherché la patinoire, sans la trouver.
J’ai donc planifié ma route d’Antalya jusqu’à Kayseri. J’ai étudié le meilleur chemin, ce qui en terme de vélo signifie la route qui monte le moins et avec le moins de camions/chiens/bus. Ainsi, je vais me donner en gros environ 7 jours (soit en année-chien, 12 ans, 7 mois, et 3 heures) pour rejoindre Kayseri. Pour les géographes amateurs, je vous donne grosso-modo le chemin que je vais prendre : Antalya – Beysehir (en deux jours, car y’a du sacré dénivelé) – Konya – Aksaray – Nevsehir (et la Cappadocia) – Kayseri.
J’ai sécurisé une nuit à Konya pour le moment et une nuit à Kayseri. Pour le reste, ça sent le camping sauvage et les « pas-douches ». Avec la pluie annoncée pour les prochains jours et les longues ascensions (y’a du lourd), il n’est pas impossible que je saute un peu moins haut et que je sois moins « guillemet ».

Bref, n’ayant donc pas eu à bouger, je suis allé trainer à pied en ville cet après-midi. Je le savais plus ou moins, mais c’était blindé de touristes…Je n’ose imaginer en pleine saison, quoi qu’en ce moment c’est peut-être la pleine saison. J’ai pour ma part trainé longtemps dans le marché aux fruits et légumes – j’adore tater de la tomate, presser du poivrons, etc.
En fait, pour mon déjeuner, je me suis  gavé de tomates cerises (500gr pour 30 centimes) et de mûres (pour deux cents briques…ha ha ha, vous avez compris, mûres… deux cents briques ? Je vous l’ai dit, j’ai un humour douteux). Quans je dis mûres, ce ne sont pas les mûres de « cheunoo » que l’on ramasse à la fin de l’été dans les ronces, mais les mûres qui poussent dans les arbres (mulberry en anglais). Yummy !
Après trois heures de marche dans la chaleur, je suis rentré avant que l’orage n’éclate : ouf !

Sinon, dans le genre, j’ai une vie intéressante quand même…
C’est une constante depuis que je suis arrivé en Turquie, je fais « touriste ». Pourtant, je ne porte pas mes chaussettes avec mes sandales (ça c’est que l’hiver), je ne parle pas dans une autre langue (bah oui quand on est seul, on ne parle pas, sauf quand on va pas bien et que votre chambre est capitonnée), mais je dois avoir un « look touriste ». On m’interpelle souvent en allemand (hofiderzen ?), en hollandais (reushmolisglen mesptitbool), ou en anglais pensant que je suis américain/canadien/australien/beauceron. Pas une seule fois on m’a pris pour un français (et mon béret alors ?), et je dois reconnaitre que je joue de ça.
Je laisse les Turcs venir me poser la question :
« ouère ar iou frome ? », ce à quoi je réponds : « Guess ! » (devinez). Et là, j’écoute défiler les pays les uns après les autres/
« Allemandois » « no »
« Suissien » « no »
« Ouzbekanais ? » « no »
« Monégasqualien » « no »
« Danette » « no »
« Togolon » « yes…but no »
« Chinien » « no ».
Une fois ce petit jeu a duré 3h30 minutes, vous imaginez…En tout cas, une chose est sûre, je n’ai pas une tête de Turc.

Enfin, pour terminer ce séjour sur les bords de la Mer Gégé, petit BBQ ce soir. Trop top de la balle – je dis de la balle, pas du ballon hein ! Je n’ose dire la quantité « astrologique » de nourriture que j’ai ingurgité : une honte.
Une petite honte que j’aurais brûlé demain matin vers 11h. En prime, on m’a cuisiné du riz au lait exprès pour moi et fait aussi du thé Irlandais (eau chaude et feuilles de thé) – ça change du thé Turc (feuilles de thé et eau chaude.)

Allez, je balance quelques photos et je vous dis à plus tard au gré de mes rencontres et de mes connexions qui vont s’avérer de plus en plus aléatoires (oui comme la marque de voiture Allemande). Demain ça repart dans la montagne (en chantant).
DSC04081DSC04071DSC04068DSC04089DSC04082DSC04072DSC04070DSC04069DSC04079DSC04080DSC04074DSC04092DSC04093

Publicités

8 réflexions sur “ JSMF – ANTALYA – EPISODE 2 ”

  1. Merci Pascal pour ces ecrits quotidiens, toujours un vrai regal a les lire. On pense fort a toi ici! On te suit et nous restons connectes! Je t embrasse fort. Maud

    J'aime

  2. A croire que cette année il faut faire 5000 km à vélo pour goûter aux joies de l’été. Ici, c’est l’automne, les champignons, la Toussaint, bientôt la saison de cross qui commence, Halloween,…enjoy !

    J'aime

  3. Merci pour le ciel bleu clair et les eaux limpides, sublime !
    Pour le reste, allez ! je n’ai point de crainte, quoi qu’ils en disent, tu n’es plus un étranger en Turquie ! Et la route n’est pas malaisée où le cœur est simple.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s