JSMF – Miyaneh – Zanjan

Je ne cesse de le dire, mais merci pour vos commentaires 🙂

Allez je vous raconte un peu ma journée…

La nuit dernière, je suis resté posé, nu, ou plutôt allongé dans la « position du roi » à attendre que le sommeil m’emporte, les yeux rivés sur ce bruyant ventilo qui ne cessait de cliqueter, en plus il tournait de travers…cela aurait pu être hypnotisant, mais j’ai chopé le mal de mer ! Bref, j’ai mal dormi ! Il a fait terriblement chaud cette nuit dans ma chambre et du coup j’ai décidé de partir tôt pour profiter de la relative fraîcheur du matin. Roulant tranquillement sur une route en faux plat  (et le vent de face) avec une rivière à ma droite et le désert à ma gauche, j’ai bien avancé. C’était minéralement joli ! Après plus de 60 km, qu’est ce que vois arriver en face de moi ? Hein qu’est ce que je vois arriver ? Je vous laisse un peu chercher, mais ça commence par la lettre « Cy » et ça se termine par la lettre « clo » – oui un autre cyclo ! Super ! Bien évidemment j’ai traversé la route (au péril de ma vie) pour aller papoter, sauf qu’il était sourd et muet le monsieur ! Rencontre improbable ! On a essayé de communiquer (après tout ça fait plus deux mois que je n’arrive pas à communiquer alors avec un muet ça devait le faire) et je n’ai pas réussi à savoir si il était iranien ou sénégalais. J’ai juste découvert en regardant son compteur qu’il avait mis un peu plus de 3h pour venir de Zanjan. Du coup j’ai décidé d’aller jusqu’à cette ville et de contacter mon hôte.

Je suis reparti après une courte pause déjeuner pour les quelques heures de vélo que je devais me faire. En sortant de l’ombre, j’ai pris la mesure qu’il faisait alors très chaud (37C) et que le vent avait bien forci ( j’aime dire bien « forci » quand ça souffle super mega fort). D’un seul coup d’un seul tout est devenu difficile. Mon eau est vite devenue chaude (et boire chaud n’est pas agréable je vous assure) , les voitures et les camions me frôlant sont devenus franchement agaçants et très bruyants,  le vent bien trop fort, et je me suis demandé pourquoi j’étais là?  Le cul sur la selle , plus rien de ce que je faisais n’avait un sens…Les questions et les doutes sont arrivés (en chantant) par paquets de douze. Avais je été trop dur avec les chats? Châteauroux ? Les supporters de foot? 

Bien que non !!!

Après tout….

J’avais passé la barrière des 7000 km. J’étais en iran et j’y étais arrivé à vélo. J’avais désormais envie non plus de « subir » l’Iran mais plus de le « vivre ». La chaleur, les distances longues entre les villes, la logistique au quotidien , et la fatigue aussi ont fait que j’avais vraiment envie de profiter de ce pays, et le vélo en cette saison ne semblait plus s’y prêter, ou moins bien s’y prêter on va dire. J’allais sérieusement réfléchir à la suite de ce voyage.

 Je suis arrivé à Zanjan vers 18h30 après 136 km et dans un état physique proche de la confiture de prunes ! L’hôte que j’avais contacté plus tôt m’a rapidement dit qu’il ne pouvait pas m’accueillir – il avait accueilli déjà trop de monde et il s’était fait remonter les bretelles par le gouvernement, ce dernier ne voyant pas d’un bon œil ce système d’hébergement concurrentiel des hôtels. En revanche il avait un pote qui lui pouvait m’héberger : super ! Je suis ainsi arrivé (en voiture) « quelque part » dans le sous sol aménagé en appartement de chez mon hôte . Encore une fois quel accueil ! Exceptionnel ! Génial ! Parfait ! J’ai eu droit à une visite nocturne de la ville (bon tout était  fermé puisque c’est la fin du weekend ici), un dîner, et des échanges très intéressants avec ses parents. 

Il est presque 1h du matin et demain à 7h on vient me chercher pour le petit déjeuner. Mon hôte m’a proposé de faire tout un tas de choses demain, donc je vais rester au moins un jour de plus…sur ce je vous laisse, car la journée a été super longue et je suis, comment dire, un peu flapi ! Je ne me relis pas, pourtant je pense que je devrais…

A demain 

Publicités

19 réflexions sur “ JSMF – Miyaneh – Zanjan ”

  1. Whaou !! Que de bon moment en perspective …
    Tu devrais levé le pied Pascal non !!
    Les photos nous manquent , mais on patientera tranquillou .
    Bonne continuation , je part demain a la fraiche dans les Hautes Pyrénées en voiture retrouver un peu de fraicheur car ici aussi « Tarn’ ça cogne sévère

    J'aime

  2. Coucou Pascal merci a toi de prendre le temps de nous faire vivre cette aventure! Et comme ton fils doit être fier…..les souffrances les coups de blues. …c’est pour lui! Tu es un super papa et ça déjà c’est un exploit! Ne lâche rien surtout que le plus dur est derrière toi! Bise l’ami

    J'aime

  3. Tu as le droit de ne pas aimer les chats et Chateauroux, mais ne te fais pas trop mal en retour, tu dois avancer et si possible avec quelques souvenirs agréables.C’est la récompense du battant, que tu es.Alors prend soin de toi et courage pour la suite.Bises

    J'aime

  4. Tu as bien raison de profiter des escales avec tes hôtes, récompenses de tes dures journées de vélo sur des routes (rares) et trop encombrées. Tu ne peux plus mettre de photos ?

    J'aime

  5. Bah naïve comme je suis, je m’attendais à voir un chameau moi !
    Tout mon respect pour ton courage, il est évident que ton voyage et ses sentiers t’appartiennent.
    j’ai vécu des 40° à l‘ombre…brrrr…enfin pffff serait plus juste ! Proche de l’état de liquéfaction dans le four des rues fourmillantes et bruyantes, j’avoue avoir fondu (1, 2, 3… fois) sur des hôtels 3 étoiles…le ventilo à fond… Bigre, c’est loin loin quand même ! Merci pour le voyage dans le temps !
    Bon, sage résolution de vivre, que du bon sens !
    Bon repos demain avec ton nouveau guide !
    PS : mon fils aîné dit qu’il aurait répondu « l’OL » au renard !

    J'aime

  6. Ton blog est une bouffée d’air frais chaque jour… j’ai presque envie d’embrasser des chats de ta part !

    Je te souhaite d’avoir le vent dans le dos 🙂
    Bonne route

    J'aime

  7. La chaleur accablante est une vraie plaie à vélo. A fortiori quand tu ne peux pas boire d’eau fraiche. Continuer en bus me semble une belle alternative. Tu profiteras sans souffrir !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s