JSMF – Hamedan – Esfahan 

Toujours, ou alors souvent, prétendre que l’on est idiot quand on voyage, et le faire accompagné d’un grand sourire (baver la bouche ouverte est un plus aussi). Ça aide et on peut se faire excuser pour de nombreux impairs, on peut ne pas avoir à payer, ou encore faire tout simplement peur ! Je l’utilise souvent, je ne vais pas vous mentir. Je n’ai pas de mal pour passer pour un débile me direz-vous!
Toujours, ou alors souvent, couvrir toute personne vous aidant d’abondants « mercis » et autres remerciements (en évitant de rouler une galoche aux hommes, et de peloter les fesses des femmes – et inversement ). Ça aide et ça permet de changer d’humeur un chauffeur de bus un peu obtus. 

C’est ces deux techniques que j’ai utilisées ce matin pour ne pas avoir à payer pour mon vélo. 

Je suis arrivé tôt au terminal , j’ai repéré mon bus, repéré mon chauffeur, et demander à juste mettre mon vélo. Je n’ai pas demandé combien ça coûtait (règle un) et ensuite j’ai remercié ce dernier à coups de « mercis », de tapes sur l’épaule, et grands éclats de rire (règle deux). C’est passé comme ça contrairement à Zanjan ou je m’étais fait dépouiller de 10€. En arrivant à Esfahan, je suis parti sans demander mon reste. 

Une fois dans le bus, je me suis retrouvé assis à côté d’un artiste. J’aurais pu parier trois millions de tomans tellement il avait le look. On a pas mal échangé (le temps passant rapidement ) et il m’a montré ses œuvres ainsi que celles du collectif dont il faisait partie. J’ai beaucoup aimé dommage que le prix de 3000$ ait été un peu « hors de mon budget de voyageur à vélo « . Parti « plus ou moins  » à l’heure, ce un voyage tranquille à travers le désert: plat, immense, et grillé. Pas forcément beau, pas forcément laid. Alternant les moments de sommeil, j’ai été occupé à regarder dehors (et content de pas y être ) et à me laisser divertir par la musique traditionnelle sortant de la radio et le film (apparemment comique ).
En arrivant à Esfahan c’était la tempête. La tempête de sable (pas encore fait ça) et croyez moi j’ai été content d’être récupéré par mon hôte, un prof de sport (célibataire et à la recherche de l’âme sœur les filles.) Ce dernier m’a conduit dans son coquet petit appartement. J’ai eu peur de toucher quelque chose tellement c’était propre et que le monsieur était, hum hum , maniaque ? J’ai eu le plaisir de découvrir qu’il était vraiment très méticuleux. Brrr! Enfin j’ai pu prendre ma douche puis nous sommes repartis en ville où le jeune homme est allé faire de la musculation tandis que je restais chez des gens pour choper internet. 

Je vais rester jusqu’à samedi matin ici afin de profiter de la beauté de la ville. 

Je stresse vraiment beaucoup en ce moment pour coordonner mes hôtes, mes déplacements, la rencontre avec mon fils, et mon retour. 

La fin de ce voyage est tout sauf plaisant ! 

 

Publicités

12 réflexions sur “ JSMF – Hamedan – Esfahan  ”

  1. Pascal, une nouvelle pensée pour toi (sans chocolat hélàs, suis au boulot !) où je viens de lire un truc… je partage : « une liberté est appelée à en libérer une autre »… tu ne t’en rends pas compte encore peut-être d’où tu es, mais ton voyage, quelque soit l’engin, nous appelle à la liberté !
    Je doute être la seule à le penser… Continue de souffler le vent de la liberté, pour nos voiles à toutes et tous, d’avance MERCI !
    De te lire.

    J'aime

  2. BRAZOUILLE !!!Nous sommes tous là tout près de toi tu nous entends ?…Et on gueule vas y Pascal ….c’est trop fort ce que tu vis ,,
    Mais Juju Sandrine, Nelly, Mathieu, Christophe, Fifiiiiii, et plein d’autres, sont dans tes sacoches je sais c’est lourd, mais tu vas y arriver,t’es un BRAZEY non ??…. courage Pascal…..
    Fifiiiiii….. .

    J'aime

  3. Coucou, oui levée tôt (depuis qu’un ami m’ait dit que l’avenir appartient à ceux qui se positionnent tôt… je l’ai pris au mot !).
    je me permets juste un nouveau petit mot pour te dire j’ai pensé à toi hier soir, j’ai craqué pour quelques carrés de chocolat ! au bien amer, le moins sucré possible, va ma préférence !
    au passage, tu ne nous as pas dit ta préférence?
    à ton retour, si tu ne connais pas encore, je te conseille la visite d’un atelier, à Bracieux, près du Château de Chambord. On peut y suivre le parcours des graines fermentées, torréfiées à point, broyées, rapportées du Cap Vert où Max Vauché (c’est le nom de l’artisan chocolatier) a investi pour s’assurer de la transformation d’une matière de première qualité.
    A voir absolument… les dégustations gratuites permettent d’éduquer notre palais, j’ai pu goûter du 100%, singulier ! on est bien loin du Nutella huileux et méga sucré, beurk !

    J'aime

  4. J’ai quitté Chilleurs, le plessis, il y a bien longtemps mais n’ai pas oublié mon entraîneur de tennis d’il y a 25ans…
    Chaque soir c’est un grand plaisir de te lire.
    Magnifique!

    J'aime

  5. Courage mon Pascal. ..
    Le temps doit te sembler long maintenant…
    … pour autant…continue a laisser ton voyage te modeler…
    Vie au présent. Continue a t’émerveiller …Le stress ne peut être du voyage…
    l’école du lâcher prise…
    présence a ton ici et ton maintenant. Il ne te reste pas » quelques jours a tirer »…mais bien « encore quelques aventures a vivre.  »
    Apprendre a sourire face a l’incertitude. ..confiant…you’re on your way.
    Love from the centre
    SoLoMoJu

    J'aime

  6. Inspirée par ton hardiesse je viens de t’inscrire au casting de « Nus et Culottés », tu colles trop au profil !
    En revanche, CARTON ROUGE pour ton approche du beau sexe, si si, d’un autre temps, j’y crois pas ! j’ose espérer que cela ne signe pas définitivement en soi le basculement de tes repère ! J’imagine déjà ta mise en quarantaine, avec chats et chiens, à ton retour à la douane française, pour éviter la contagion…
    Allez, un petit effort, il n’y a qu’un pas pour retrouver de bonnes manières ! confiance…n’empêche pas le contrôle : si pas d’amélioration rapide, je pourrais être amenée à balancer ton blog aux Femen avec qui tu partages une nette propension à te dénuder !
    bon, bon , je me calme, ne nous fâchons pas !!!
    Allez, dépose le stress, il ne fait que traverser tu n’es pas obligé de t’identifier à lui, savoure la visite de la ville, les Iraniens semblent si chaleureux ! oui, tu es probablement dans un des Etats les plus dépaysants au monde, c’est aussi une chance, de quoi bousculer et alimenter de longues veillées avec ton fils et lui faire briller les yeux, bientôt !

    J'aime

  7. On ne rate rien de ton épopée à la Gervaise mon vieux.
    Ma demi finale aux individuels 4ème série parait bien fade à côté.
    C’est génial et on est de tout coeur avec toi pour boucler ce truc de fou !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s