JSMF – Esfahan 3

Depuis trois mois j’ai eu des expériences culturelles intéressantes (ECI) c’est le moins que l’on puisse dire.Hier soir en fut une nouvelle puisque je suis allé à la piscine ! A la piscine couverte à Esfahan, totalement improbable. Comme à 21h c’était ouvert pour nous les hommes, mon hôte m’a conduit là-bas à vélo (faire du vélo la nuit sur les voies rapides en Iran est aussi une « expérience culturelle intéressante », voire inconsciente) . Je me suis ainsi retrouvé à faire des…largeurs dans ce bassin olympique, ce dernier étant coupé en deux. Je vous rassure pas de champions du crawl ou de la brasse indienne inversée dans le coin nageurs, y’a les mêmes connards qui nagent sur le dos le papillon et qui vous foutent des coups de poing – ils sont juste plus poilus ou diraient des chiens ou des ours !

Ce matin, après une nouvelle nuit de 4h, j’ai eu droit à une nouvelle ECI: le porridge de mouton en guise de petit déjeuner (j’ai été poli, et ce fut pour moi un léger petit-déjeuner ). Celui-ci a été suivi par une demo de mes hôtes, de duduk (ou balaban) accompagné de chants persiques traditionnels.

Ce n’est qu’en fin de matinée que j’ai pu acheter mon billet d’avion Esfahan – Dubaï, et mon billet de bus Esfahan – Shiraz.

 Je vous passerais comme ECI les discussions de fous entre mon hôte et moi. On parle en anglais certes, mais je me demande si il me comprend bien. Ça devient vite un sketch rigolo ou j’essaye d’expliquer quelque chose, il acquiesce, mais en fait je vois bien que ce n’est pas très clair pour lui:

« Mais puisque je te dis que je veux prendre mon vélo avec moi  »

« Ok pas de problème  »

« Super je vais chercher mon vélo alors »

« Tu veux prendre ton vélo ? »

 Ça peut durer très longtemps et être épuisant à la longue, surtout que c’est le cas pour beaucoup de situations qui nécessitent un Oui ou Non.

Il n’y a jamais de problèmes sauf qu’il y a toujours un problème. Tout est vague, approximatif, et jamais bien clair. Je m’y suis fait, et répète souvent, m’assure que j’ai bien compris ou qu’il a bien compris au moins douze fois. 

En début d’après-midi alors que je visitais un pont à l’acoustique bluffante au niveau des piliers, on m’a arrêté pour la traditionnelle photo (au moins une fois par jour) et le mec comme ça m’a dit qu’il voulait chanter pour moi…et boum nouvelle ECI…

Avec les 38 C aujourd’hui, j’ai peu traîné à vélo dans la ville avec mon hôte, mais seulement après 17h. Je continue de rouler chaque jour un petit peu…

Demain je file vers Shiraz en bus, et cela pour 8h. Je devrais revenir à Esfahan le 16 ou 17…

Publicités

8 réflexions sur “ JSMF – Esfahan 3 ”

  1. Salut Pascal.
    Tout simplement énorme ( non pas ta barbe…quoi que….) ce que tu viens de réaliser et surtout ce que tu nous a fait vivre à travers tes nombreux récits.
    MERCI à toi Pascal, tu peux être super Fier de toi.
    Savoure pleinement ces moments.
    Impatient de te revoir.

    J'aime

  2. J’adore le concept de la piscine olympique en travers.. ça me tente bien d’essayer de couper toutes les lignes de nage dimanche matin !!!! Et là, je serai l’emmerdeuse du jour !!! Men fous, avec mes lunettes, mon bonnet de bain et mes palmes, personne ne me reconnaîtra !!

    J'aime

  3. Bonsoir Pascal ,

    Je me décide à te laisser un petit commentaire. Pas que tes autres posts n’aient suscite aucune réaction… Non au contraire. J’ai vécu avec toi et ton regard ce merveilleux voyage plein de surprises… Heureusement 😀. toutes les émotions de l’excitation du départ, ces découvertes sur toi, sur les autres , et la fin du voyage qui approche et qui n’est pas simple…les nerfs commencent tout doucement à se relâcher pour laisser place à la fatigue physique et moral. Parce que la fin d’un projet que ce soit professionnel ou une échéance sportive ou un concert… Bref on le sait ça laisse un vide et c’est toujours difficile… Tu le sais bien puisque tu es un grand sportif… La préparation est primordiale, le pendant la tête dans le guidon on avance parce qu’il faut avancer et les décisions doivent se prendre, et enfin le résultat à l’arrivée… Et après ?
    En tout cas Un grand MERCI Pascal pour ce partage quasi quotidien.
    Bon courage a toi et savoures les derniers jours de ce beau voyage car ils ont encore un goût exceptionnel malgré les difficultés que tu rencontres au quotidien. Prends les, l’un après l’autre sans trop réfléchir a après demain ( un peu quand même mais pas trop). Tu verras bien et quoiqu’il arrive tu sauras retomber sur tes pattes comme…ces satanés félins que tu chéris tant 😉

    PS : as tu trouve un hébergement à Dubaï ?

    J'aime

  4. drôle d’idée de couper le bassin en 2 !
    tu me diras, on coupe bien les cheveux en 4 en France !
    tu es harcelé par des paparazzi ?
    Bonne route demain jusqu’à Shiraz, une ville hautement culturelle j’ai vu, de nouvelles ECI au programme !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s